Panier

Revivez les coulisses du Talk Admise #2 avec Julie Pujols-Benoit

Le mercredi 6 Février dernier se tenait devant une petite poignée de privilégiées le Talk Admise #2 à la boutique Admise de la rue de la Folie Méricourt.


Après le succès du Talk #1 en présence d’Alice Darfeuille, journaliste à BFM TV, les Talk Admise continuent, avec la journaliste et coach sportive Julie Pujols-Benoit. Le but de ces évènements intimistes : vous donner des clés pour avoir confiance en vous et conjuguer vos vies privée et professionnelle avec le plus d’aisance et de style possible, comme en Admise !

Au programme de ce nouveau talk : conseils santé, sport et bien-être, et ambiance chaleureuse et spontanée entre les nombreuses clientes venues assister à l’évènement. Parmi ces femmes curieuses et ambitieuses, on dénombre des juristes, des chercheuses en biologies, une pilote de ligne, une designer céramiste, une urbaniste, une comédienne… Autant de profils divers et passionnants pour rythmer les échanges spontanés avec Julie.  

Pendant près d’une heure et demi, Julie a partagé avec elles ses précieux conseils avec bienveillance et bonne humeur avant de prendre part à un apéro dinatoire. Santé !


Rencontre avec Julie Pujols-Benoit


Julie, c’est d’abord une carrière hors pair et un parcours qui sort de l’ordinaire. Journaliste de formation, passionnée de musique, la crise des magazines culturels la pousse à se reconvertir et à passer sa licence pour devenir coach sportive.
Elle se forme au Pilates, méthode inventée aux Etats-Unis dans les années 20 qui allie renforcement musculaire et respiration « à une époque où ce n’était pas encore glam ».  Plus tard, elle met au point sa propre discipline, intitulée le « pilates booty », une méthode qui combine danse, Pilate et enchaînements ludiques pour favoriser le renforcement musculaire des fessiers et des jambes.  Aujourd’hui, elle pratique ses deux métiers en parallèle puisqu’elle contribue régulièrement aux rubriques santé et bien-être des magazines Elle et Paris Match en plus de son activité de coach.






Ses conseils pour vivre mieux

Sans langue de bois, avec un naturel déconcertant, Julie a distillé ses conseils, tips et astuces bien-être à une assemblée désireuse de profiter de son expertise. Avec à chaque fois beaucoup de bon sens, et un mot d’ordre : le plaisir !!!

Pour le sport, d’abord, il faut savoir les varier, les plaisirs. Si une activité physique régulière est importante, à raison de 2 fois par semaine au moins, le mieux est de combiner différentes pratiques : pilates et cardio, cardio et yoga, running etc… Julie alerte néanmoins sur l’injonction permanente à faire du sport qui existe dans notre société, rappelant l’importance de faire les choses à son rythme et selon ses envies. « Parfois, aller boire un verre avec une copine peut s’avérer plus efficace qu’une séance de sport, il faut savoir s’écouter ! »

Même credo pour l’alimentation : suivre des règles de base, certes, comme manger équilibré, ne pas grignoter, ne pas consommer de plats préparés, manger léger le soir, mais toujours en gardant la notion de plaisir pour éviter les frustrations. Julie confesse être une « nutella addict » elle-même !  « Il y a trop d’interdits aujourd’hui, on peut manger de tout mais avec modération ».

Dernier sujet que Julie aborde avec la même conviction et qui résonne particulièrement dans la salle : celle de l’image de soi à l’heure des réseaux sociaux. Comment ne pas se comparer et subir les diktats de l’ultra-minceur lorsque les influenceuses, mannequins et autres coach sportives nous renvoient l’image d’un corps parfait à longueur de feed Instagram ? Là encore, Julie invite à la vigilance : « il faut arriver à mettre un peu de distance et à relativiser, les images que vous voyez sur Instagram sont fabriquées, retouchées, exagérées, ce n’est pas la vraie vie. Il est important d’éduquer les jeunes là-dessus ».

 

C’est sûr, ce soir-là, les femmes Admises sont reparties avec un peu plus d’un tour dans la poche de leur tailleur, toutes reboostées qu’elles étaient par les sages conseils de Julie.